Mairie de Chozeau

Accueil  Actualités 
ENS de Chalignieu

ENS_Bandeau.jpg


Vous trouverez sur cette page toutes les informations concernant l'Espace Naturel Sensible (ENS) de Chalignieu.
 

Tous les documents sont consultables en ligne et téléchargeables.


Historique  

L'étang de Chalignieu, acheté par la commune de Chozeau en 2017 (avec l’aide de l’agence de l’eau à hauteur de 80%), est un site emblématique du territoire. À ce titre, les élus de la commune ont souhaité préserver et valoriser ce site remarquable.

Suite au diagnostic écologique réalisé sur l’année 2018 par le département, le site de l’étang de Chalignieu est dorénavant inscrit au réseau des Espaces Naturels Sensibles du département de l'Isère en tant que site local.

Une convention a été conclue en début d’année 2019 entre le département de l’Isère et la commune de Chozeau. Celle-ci définie les conditions d’octroi du label «espace naturel sensible de l’Isère» au site de l’étang de Chalignieu et les termes du partenariat résultant, par lequel :

La zone d’intervention de 31.66 hectares est représentée ci-contre.ENS_zone_intervention.jpg

Cet espace remarquable dominé par son étang et ses importants boisements périphériques est situé en lisière de l’Isle Crémieu, à l’extrémité Est de la commune. La situation ouverte du site permet l’accueil de nombreux passereaux en migration.

La belle ceinture de végétation palustre est le repère d’une grande variété d’oiseaux aquatiques qui y nichent.

Ce site abrite une importante colonie de Renoncule grande douve, particulièrement rare en Isère.

Les populations d’amphibiens sont très importantes, notamment en ce qui concerne le Crapaud commun et la Grenouille agile qui se rencontrent par centaines lors des migrations printanières.

ENS_illustration_1.jpgEnfin, la cistude d’Europe, qui fait l’objet d’un Plan National d’Actions du Ministère de l’Ecologie, a été notée à plusieurs reprises sur le site et confirmée en 2018.

A la confluence de nombreux chemins, il est également un lieu de promenade apprécié par les habitants du village et des alentours.

Pour information, si le diagnostic préalable à la labellisation a été financé intégralement par le département, il en sera de même pour la signalétique d’entrée du site. Les actions prévues dans le plan de gestion en termes d’investissement (Etudes, travaux de restauration du patrimoine, aménagements pour l’accueil du public) mais aussi de fonctionnement (Travaux d’entretien, surveillance, suivis scientifiques), préalablement validées par le département, seront subventionnées à hauteur d’environ 89%.

Haut de page  


Plan de gestion  

Le plan de gestion est un outil de diagnostic, d’analyse, de concertation et de planification afin de mettre en place, sur le site, une gestion adaptée en vue de conserver son patrimoine naturel et de le faire découvrir au public. Il est établi pour une période de 5 années.

Nous avons souhaité faire appel à une équipe spécialisée afin de réaliser le plan de gestion du site de l’étang de Chalignieu.

Le groupement formé d’Yvain Dubois (Écologia conseils), de Benjamin Le Mell (Expert naturaliste, botaniste) et de Nicolas Souvignet (Conseiller en environnement et expert naturaliste) a été chargé de la rédaction et de l'élaboration du premier plan de gestion de l'ENS pour la période 2020-2024.

Ce plan de gestion comprend le diagnostic du site ENS de l’étang et la programmation des opérations à mettre en place sur la période 2020-2024. Ces opérations dont le coût est évalué à environ 160 000€ sur la période, représentent après déduction des aides du département de l’Isère, un reste à charge inférieur à 18 000 € pour la commune.

Plan de gestion 2020-2024 (qualité basse)  (4.6 Mo)

Plan de gestion 2020-2024 (qualité haute)   (10 Mo)

Haut de page  


 Comité de site  

Après approbation du plan de gestion, le site s'est vu doter d’un comité de site, lieu de gouvernance et de concertation.

Il est constitué et présidé par le conseil municipal et rassemble tous les acteurs impliqués dans la vie du site : élus, représentants des usagers dont agriculteurs, chasseurs, pêcheurs, principaux propriétaires, écoles, associations locales...

Son rôle est de formuler des avis et propositions pour l’aménagement et la gestion du site. Il évaluera le rapport annuel d’activité du site.

Il se réunit au moins une fois par an.

Haut de page  


 Pourquoi une vidange  

Dans le cadre de l’élaboration du premier plan de gestion de l’ENS de l’étang de Chalignieu, les études ont montré un niveau d’eutrophisation* très avancé du plan d’eau.

Afin de stopper ce phénomène, il a été préconisé de vidanger l’étang et de le laisser en assec pour une période de 8 à 12 mois. Cette opération permettra une minéralisation des sédiments mais aussi de créer des habitats typiques des grèves exondées.

La remise en eau favorisera l’apparition de nombreux herbiers aquatiques représentant une ressource alimentaire importante pour les oiseaux d’eau.

La période d’assec sur toute l’année 2022 permettra aussi d’importants travaux de rénovation de la digue trop perméable et de l’organe principal de vidange actuellement inopérant.

La vidange de l’étang ayant en outre permis l’élimination des poissons invasifs, sa remise en eau sera suivie du renouvellement du cortège piscicole. A ce moment-là, l’activité de pêche sera gérée par une association. Par ailleurs la mise en assec prolongée permettra de réaliser un bassin de pêche utile lors des prochaines vidanges.

Préalablement à cette vidange, des dossiers réglementaires ont été rédigés par CF Environnement (société dirigée par Caroline Folcher, une habitante de Chozeau) et validés par les services compétents de la préfecture de l’Isère. Ces dossiers sont composés des documents suivants : Porter à connaissance de l’ouvrage et du plan d’eau existant ; Déclaration de vidange et de remise en eau d’un plan d’eau ; Consignes de vidange de l’étang ; Dossier réglementaire de prise en compte des espèces protégées.

* phénomène naturel de pollution d’un écosystème aquatique dû à la prolifération de certains végétaux et conduisant à son asphyxie et à la mort d’un grand nombre d’organismes vivants.

Haut de page  


Actions réalisées  
 

2023_02_27_Timeline.jpg


21 février 2023

Les représentants du département, de la Communauté de Communes des Balcons du Dauphiné (CCBD), de l’association Lo Parvi, des agriculteurs, des chasseurs, de l’école et les membres de la commission urbanisme de Chozeau, se sont donc réunis en salle du conseil municipal ce mardi 21 février en début de soirée.

Une rétrospective des nombreuses actions entreprises sur le site en 2022 a été présentée aux membres présents. L’occasion d’évoquer une année d’assec qui a offert aux visiteurs le spectacle inhabituel d’une végétation luxuriante favorisée par la fertilité de la vase minéralisée. Le temps aussi de remercier les intervenants pour la qualité de leur travail et de rappeler que sans l’aide technique et financière du département (environ 89% des dépenses), rien ne serait possible.

Le curage de l’étang et les travaux réalisés sur la digue et les organes de vidange par le prestataire Guillaud, ont mobilisé de gros moyens avant la remise en eau. L’association l’ARRC a installé 2 solariums à cistude, Gerboulet a fauché les solidages et l’ACCA comme à son habitude, a multiplié les opérations d’entretien aux abords du parking.

Pendant ce temps des suivis de la flore aquatique des berges et de l’avifaune du site ont été effectués par l’association Lo Parvi ; des études importantes pour mesurer l’impact de la vidange sur le milieu naturel.

Vous retrouverez plus de détails et des photos de ces interventions sur votre prochain bulletin municipal.

La suite des opérations prévues au plan de gestion a ensuite été énumérée et validée : Mise en place prochaine d’un ponton d’observation, installation de panneaux d’accueil et de végétation des berges, création de lisières étagées et de clairières forestières à l’automne, limitation de l’accès à la digue aux véhicules à moteur ; mais aussi, inventaires des chauves-souris et des coléoptères, multiples suivis après vidange (Cistude d’Europe, herbiers aquatiques, roselières, oiseaux et papillons) et les toujours indispensables travaux d’entretien.

Pour que notre étang soit à nouveau digne de ce nom il faudra le réempoissonner. Une association de pêche doit au préalable être constituée.


Septembre à décembre 2022

Curage de l’étang, réfection de l’organe de vidange et renforcement de la digue

Des travaux importants ont été réalisés à Chalignieu : en phase avec le plan de gestion et dans la continuité de la vidange et d’un assec de 9 mois, l’entreprise Guillaud de Montagnieu a fermé la vanne de l’étang. Avant cela, ce prestataire spécialisé en travaux de marais a effectué plusieurs opérations qui ont nécessité de gros engins de chantier que vous avez peut-être aperçus. L’étang à été curé et les 350m3 de matériaux extraits nivelés à proximité.

L’ouvrage de vidange, entièrement repris, permettra désormais de gérer le niveau de l’étang et facilitera les vidanges futures. Le déversoir a été rehaussé et ne sera utile qu’en cas de gros orage si le débit de la vanne n’est pas suffisant. Enfin, la digue a été protégée sur l’intégrité de sa longueur avec du brut de minage.

En parallèle de ces travaux, l’association de chantiers d’insertions de Crémieu, l’ARRC, a confectionné et installé 2 solariums à cistude en robinier qui seront en partie immergés quand l’étang sera à nouveau en eau.

Plus tôt dans la saison L’ACCA de Chozeau et l’entreprise Gerboulet ont effectué les travaux d’entretien annuel, tandis que l’association LoParvi mesurait l’impact de la vidange sur la flore aquatique des berges et sur les oiseaux.

Prochainement, l’entreprise Bruno Bordel de Courtenay installera un ponton d’observation de fabrication Pic Bois sur la pelouse sèche située au Nord de l’étang. Aussi des panneaux d’accueil et d’information sont en cours de confection et trouveront leur place sur le site.

> Suivi scientifique 2022 (Flore aquatique des berges, Avifaune, autres) (4,6 Mo)